Qu’est-ce qu’un Kyabakura (bar à hôtesse) au Japon ?

Lors de mon voyage au Japon, j’ai eu la chance de passer dans un Kyabakura. Une expérience assez étrange que je n’avais pas envisagée, mais évidemment, fan de la série Yakuza sur Playstation, j’ai pu entrer dans un de ces établissements ^^ ! Mon expérience est assez proche de ce que raconte TEV, qui nous offre un documentaire très intéressant ^^ !

Je vous laisse donc regarder cela, je pense que vous serez assez surpris ^^ ! D’ailleurs, souvent, on orthographie mal Kyabakura, parfois en Kabakura, parfois en Kabakyura, mais en réalité, Kyabakura est la contraction de kyabarē (キャバレー, lit. « cabaret« ) et kurabu (クラブ, lit. « club« ).

D’ailleurs, si vous souhaitez vous rendre dans un Kyabakura en tant qu’étranger, ce n’est pas forcément une bonne idée… Car le japonais est indispensable pour le comprendre ! Cela dit, de façon général, si un rabatteur tente de vous faire entrer dans un Kyabakura, n’y allez pas : un bon Kyabakura n’a pas besoin de rabatteur (pareil pour les salons de massage au passage).